Follow Me Around - Your Shopping Magazine

Caresser des dinosaures en réalité virtuelle

Les amateurs de “Jurassic Park” et de réalité virtuelle vont être comblés : Snail Games vient de dévoiler une première vidéo de son projet “ARK Park”, un environnement préhistorique à découvrir en 3D courant 2017 sur les plateformes dédiées aux casques HTC Vive, Oculus Rift et PlayStation VR.

Cette expérience immersive unique en son genre consiste à évoluer au milieu d’animaux préhistoriques. Les joueurs pourront ainsi marcher autour d’eux et les observer de près, que ce soit dans la jungle, sur une plaine ou à la montagne.

Découvrir le trailer de “ARK Park” : youtu.be/LitkPIjOtqA

LE CANNAWINE : Le nouveau vin au canabis

Après les bonbons et gâteaux au gout de cannabis… voici le vin au Cannabis ! Le Cannawine est un nouveau concept dont l’originalité est due à la présence de THC dans ce vin. En France, on connait les produits aromatisés au gout de cannabis mais jamais avec THC, la molécule qui en fait une drogue. Ce drôle de vin déploie le goût et les effets du cannabis dans une boisson à la couleur verte.

Un produit issu des terres de Californie

Après les bonbons et gâteaux au gout de cannabis… voici le vin au Cannabis ! Le Cannawine est un nouveau concept dont l’originalité est due à la présence de THC dans ce vin. En France, on connait les produits aromatisés au gout de cannabis mais jamais avec THC, la molécule qui en fait une drogue. Ce drôle de vin déploie le goût et les effets du cannabis dans une boisson à la couleur verte.

Un produit issu des terres de Californie

Le Cannawine est produit et commercialisé exclusivement en Californie puisqu’il s’agit d’un état dans lequel le cannabis à usage thérapeutique a été légalisé.
L’on connait l’engouement de la Californie pour le vin : il se double ici de la culture du cannabis. Le vin au cannabis est élaboré par le mélange de raisins issus de l’agriculture biodynamique et de feuilles de cannabis cultivé biologiquement.
La recette magique : la fermentation d’une partie du cru avec des feuilles de marijuana n’est pas un processus nouveau, puisqu’on avait entendu parler en 2007 d’un producteur espagnol qui immergeait des sachets de cannabis dans le vin, afin qu’il infuse à la manière du thé.
Pour produire ce vin, l’équivalent de 1.5 grammes de feuilles de cannabis par litre de vin est nécessaire. L’infusion doit durer 9 mois pour un effet maximal sur le consommateur !
il s’agit essentiellement de vins rouges infusés, qui ont la particularité de se bonifier avec le temps.

La particularité de ce vin est la présence du THC : on ressent donc les effets de l’alcool et du cannabis en plus du goût. On compte 14.5% d’alcool et 50mg d’extrait de chanvre au CBD dans une bouteille de 50cl. Les effets du cannabis se font ressentir dès le premier verre !
Ce vin est donc à la fois un antistress, un euphorisant et une boisson de table. De quoi planer en pleine dégustation !

Les voyages motivent les mobinautes durant l’été

Près d’un Français sur deux a consulté depuis leur smartphone un site ou une application de “Voyage” en juillet 2016, selon les dernières données de l’audience de l’Internet mobile en France de Médiamétrie//NetRatings. Cela représente 25,3 millions d’individus de 15 ans et plus, soit 48,7% de la population de cette tranche d’âge.

Au quotidien, ce sont 5,1 millions de mobinautes qui se sont rendus sur ce type de site ou d’application.

C’est Airbnb qui a rassemblé sur cette période le plus grand nombre de visiteurs au quotidien avec en moyenne 382.000 internautes connectés sur ses services mobiles, devant Booking.com (287.000). En termes de visiteurs uniques mensuels, c’est cette fois Booking.com qui devance Airbnb, avec 3,8 millions de mobinautes concernés contre 3 millions.

En juillet 2016, chaque mobinaute a consulté en moyenne 12 applications et a visité 32 sites, toutes catégories confondues.

La nouvelle mesure d’Audience Internet Mobile s’appuie sur un panel de 5.000 individus représentatifs de la population des mobinautes âgés de 15 ans et plus, résidant en France métropolitaine. Ces derniers ont installé une application de mesure sur leur smartphone, permettant la collecte quotidienne de l’ensemble de leur surf.

Un quart des jeunes Belges a été sur un site/application mobile lié à l’éducation

Quelque 6,9 millions de personnes ont visité au moins une fois un site ou une application de la sous-catégorie “Formation/éducation” en septembre 2016, selon la Mesure d’audience internet mobile de Médiamétrie. Cela représente plus de 10% de la population française âgée de plus de 11 ans.

Les 15-24 ans étaient en proportion les plus représentés, un quart de cette population ayant visité l’un de ces sites ou l’une de ces applications. Au final, alors qu’ils ne représentent que 18,5% de la population des mobinautes français, ils ont réalisé à eux-seuls 25,8% de l’audience de la sous-catégorie.

L’Étudiant arrive en tête des sites/applications les plus populaires (799.000 visiteurs uniques en septembre 2016), devant digiSchool (776.600) et IndexEducation.com (702.000).

En septembre 2016, 95,9% des mobinautes ont ouvert au moins une application et 91,5% ont visité au moins un site sur mobile. Chaque mobinaute a consulté en moyenne 11 applications et a visité 42 sites.

La mesure d’Audience Internet Mobile hybride s’appuie sur un panel de plus de 5.000 individus représentatif de la population mobinaute de 11 ans et plus, résidant en France métropolitaine. La mesure, qui concerne 2.276 sites Web et 443 applications, prend en compte tous les OS, tous les opérateurs, tous les modes de connexion et tous les types de protocoles pour l’ensemble des sites et applications du marché.

Airbnb: les clés du succès ?

Airbnb, les clés du succès : passez par un particulier pour votre location de vacances. On ne présente plus Airbnb. Depuis son lancement en 2008, le site s’est imposé comme le leader mondial des locations entre particuliers. De septembre 2014 à août 2015, 3,9 millions de voyageurs ont trouvé un hébergement en France grâce à Airbnb. La start-up basée à San Francisco, en Californie, recense une quantité et une diversité impressionnante de locations : châteaux, cabanes, péniches, vieux « combis » Volkswagen…

Réelle alternative aux hôtels et présente dans 191 pays, Airbnb est disponible aussi bien sur ordinateur que sur mobile (iOS et Android), et permet soit de louer son logement, soit d’en réserver un pour ses congés. Pour cela, rien de plus simple : entrez votre destination, le nombre de voyageurs, vos dates et les spécificités du logement que vous désirez (logement entier ou seulement une chambre, avec ou sans climatisation, terrasse ou non, baignoire, ascenseur…). Vous trouverez alors sur une carte de la destination choisie toutes les annonces disponibles. Les prix peuvent varier du simple au double, à vous d’être vigilant pour trouver le bon plan. Avant de confirmer la réservation, engagez la conversation avec le loueur pour lui poser toutes vos questions, afin d’éviter les mauvaises surprises.

Si vous voulez faire jouer la concurrence, Homelidays.com ou Housetrip.fr proposent les mêmes services. Sur Housetrip, vous n’avancez que 20 % des frais de réservation.

Comment se loger à moindres frais

Participez aux ventes privées des sites Voyage-prive.com (pour des séjours et des vols jusqu’à – 70 %), VeryChic.com (pour des hôtels d’exception) ou Mytravelchic.com (disponible en appli sur iOS).

Inscrivez-vous aux newsletters, comme celle de Voyagespirates.fr Le site sélectionne les meilleurs bons plans et vous les envoie par mail ou sur l’appli WhatsApp.

Inscrivez-vous sur Travelzoo.com qui offre toutes les semaines (site et appli) une sélection de bonnes affaires pour voyager pas cher.

Découvrez la France. Alors que 58 % des Français envisagent, selon une étude Lastminute.com, de rester sur le territoire national pour les vacances, le site LaFranceduNordauSud.com regorge de bons plans. Campings, résidences, hôtels… les réductions peuvent atteindre jusqu’à 70 %.

Invitez-vous chez l’habitant. Bedycasa.com : c’est le site qu’il vous faut pour trouver une chambre chez l’habitant, où que vous soyez dans le monde.

Testez les canapés. Pour dénicher le sofa qui vous convient, rendez-vous sur Couchsurfing.com ou sur l’application Couchsurfing Travel App.

N’oubliez pas les auberges de jeunesse. Non, elles ne sont pas réservées aux jeunes, à la seule condition de s’acquitter d’une cotisation annuelle de 11 euros pour les solos, et de 20 euros pour une famille. Un sésame qui ouvre la porte sur Fuaj.org à plus de 4 000 hébergements dans le monde. Pour choisir, consultez Hostelbookers.com, French.hostelworld.com ou Aubergesdejeunesse.com

Mettez-vous au woofing. Vous réalisez un travail quotidien, souvent dans une ferme, en échange du gîte et du couvert. Les offres sont sur Wwoofinternational.org ou, en France, Wwoof.fr.

Engagez-vous dans une mission solidaire. Vous avez l’âme écolo ? Venez prêter main forte sur des chantiers de maisons écologiques, répertoriés sur Twiza.org : ambiance conviviale et gîte et/ou couvert offert en échange de vos efforts. Solidaritesjeunesses.org recense des chantiers de l’Italie au Pérou : vous pourrez participer à la reforestation ou à la construction d’une école.

Jouez les concierges. Pour être hébergé gratis, gardez le logement d’une personne, occupez-vous de son animal ou de ses plantes en son absence. Les sites Trusted House Sitters ou Nomador.com vous mettent en relation.

Travaillez vos langues étrangères. Sur GoCambio.com, vous êtes hébergé en échange d’un cours de langue de deux heures par jour.

Rejoignez la communauté de Workaway.info. En échange d’un coup de main (entretien, garde des enfants, jardinage…), vous êtes hébergé gratuitement. Seul bémol : pour accéder à la communauté, vous devez cotiser 23 euros à l’année.

Troquez votre maison. Le site Intervac permet d’échanger son logement gratuitement en France, Guesttoguest.fr dans 187 pays du monde, et Troc maison (payant) recense plus de 65 000 biens disponibles.

Dormez dans une cabane. Le site Cabanes-de-france.com recense 450 maisons haut perchées, de 30 à 350 euros la nuit. Du côté de Airbnb, on s’abrite aussi dans les arbres avec 141 cabanes en location.

Enfourchez votre vélo et soyez accueilli gratuitement par un membre de Warmshowers.org (disponible aussi en appli iOS et Android) pour passer la nuit. Plus de 35 000 hôtes sont prêts à vous accueillir avec votre bicyclette.

Avant de louer, comparez encore ! Même principe que pour les comparateurs de vols, mais pour les locations, sur Likibu.com qui passe au crible les offres des sites comme Booking, Pierre et Vacances, Maeva, Locasun…

Soyez votre propre agence de voyages. L’application Localtravelheroes.com vous met en relation directe avec les acteurs locaux du tourisme. Moins d’intermédiaires, moins de dépenses. Un concept repris au site précurseur, Evaneos.com.

Comment voyager au meilleur prix?

Sillonnez la France en autocar. Depuis la libéralisation de ce type de transport en France (les « bus Macron ») en août 2015, 734 liaisons interurbaines quadrillent la France. Paris-Lille et Paris-Lyon sont deux trajets accessibles à partir de 5 et 9 euros sur Ouibus, la filiale de la SNCF. Et pour se déplacer au tarif le moins cher, rien de plus simple que de faire jouer la concurrence entre Starshipper, Megabus, Flixbus ou encore Eurolines, Isilines et Ouibus, qui possèdent les réseaux les plus étendus.

Comparez les tarifs. Busbud.com scrute plus de 500 000 liaisons dans 63 pays. En France, rendez-vous sur Busradar.fr (disponible aussi en appli pour iOS et Android) et sur SNCF.com, où sont comparées les offres en train et en car Ouibus pour une même destination.

Train :

Rachetez les billets sur Zepass, Trocdestrains ou Kelbillet. Même chose pour les hôtels, sur Trocotel et RoomRoom, où les personnes contraintes d’annuler leur voyage revendent leur réservation. Résultat : une nuit dans un 4-étoiles à Lyon pour 60 euros au lieu de 90, ou une chambre à Madrid à moitié prix, à 49 euros.

Découvrez l’Europe par voie ferrée. Grâce à l’Interrail Global Pass, prenez le train à volonté durant un mois, dans 30 pays. Si vous avez moins de 25 ans, il vous en coûtera 479 euros (gratuit pour les enfants de moins de 11 ans). A commander bien en amont de votre départ, car le pass est livré à domicile.

Optez pour le Ouigo, le train low cost. Pour cet été, 50 000 billets sont en mis en vente par la filiale discount de la SNCF, dès 10 euros pour les adultes et 5 euros pour les enfants. Au départ de Paris, direction la Bretagne (Nantes ou Rennes à partir de 15 euros) ou le Sud (Avignon à partir de 15 euros). Petit bémol : on part d’une gare de banlieue, pas du centre-ville.

Dénichez des TGV à prix discount. Le site IDTGV de la SNCF propose des premiers prix à 19 euros sur une trentaine de destinations chaque jour. Pour un Paris-Montpellier en haute saison, par exemple, vous pouvez trouver un billet à 39 euros.

Avion :

Comparez les prix… et les comparateurs sur Skyscanner, Liligo, Opodo, Kayak… Les prix peuvent varier de plus ou moins 50 euros. Et certains ajoutent même des frais de réservation. Petite astuce : ces comparateurs augmentent leurs prix lorsqu’ils constatent que vous êtes intéressés par un vol – via les cookies, petits mouchards stockés dans votre ordinateur. Effacez-les et faites vos recherches en navigation privée.

Partez à l’aventure avec la fonctionnalité « Explore » sur Kayak.fr ou Google Flights : entrez votre point de départ, et des dizaines de destinations s’affichent avec leurs meilleurs tarifs.

Attendez le bon moment pour acheter votre billet. Selon Algofly.fr, le tarif peut varier jusqu’à 250 fois durant sa mise en vente. Et en fonction de votre date d’achat, votre billet peut vous coûter cinq fois moins cher. Ainsi, un vol Paris-Tunis passe de 126 euros (prix exceptionnel) à 224 euros (tarif jugé moyen), le « bon prix » étant estimé à 148 euros. La solution pour ne pas se faire avoir : créez une alerte et Algofly vous avertit quand votre vol est à son tarif le plus bas.

Inscrivez-vous aux ventes flash tous les lundis de midi à minuit sur Marmara.com, mais aussi sur GoVoyages.com ou Travel24-deals.fr et profitez d’offres à moitié prix, comme ce séjour d’une semaine en Crète, en club Marmara, à seulement 349 euros… au lieu de 799 euros. Le site Venteflashvacances.com regroupe toutes les promotions du jour.

Participez aux ventes aux enchères en vous inscrivant sur Nouvelles-frontieres.com, précurseur en la matière, ou Get-travel.com, premier site d’enchères de voyages chronométrées, où vous avez jusqu’à cinq heures pour miser.

Voiture :

Partagez votre taxi… Pour se rendre aux aéroports de Roissy ou Orly, on s’inscrit sur le site WeCab (groupe G7), et l’on partage son taxi avec d’autres passagers. Le prix est fixé à l’avance et vous pouvez économiser jusqu’à 40 % sur votre course. Attention : réservez au moins trois heures avant votre départ. En revanche, à votre descente d’avion, le taxi se présente sous 30 minutes.

… ou votre Uber. Avec le service Uberpool, deux passagers allant dans la même direction peuvent partager le prix du trajet, avec l’assurance d’une réduction de 20 % sur une course traditionnelle.

Louez une voiture à un particulier sur Ouicar.fr, KooliCar.com et Drivy.com. Les tarifs sont plus avantageux qu’auprès des loueurs professionnels, et un système de notation évalue l’état du véhicule. Assurance comprise dans le règlement de la location !

Autres:

Voguez à plusieurs. Vogavecmoi.com met en relation les propriétaires de bateaux souhaitant partager la barre pour diminuer les frais de navigation (30 euros par personne et par jour, par exemple, pour une croisière entre La Rochelle et Santander, en Espagne).

Partez en camping-car. Sur Jelouemoncampingcar.com, des particuliers vous proposent de bons prix qui varient selon le nombre de couchages, les équipements, la distance parcourue et l’état du véhicule. Assurance comprise.

Voici notre guide pour profiter des congés d’été sans se ruiner.

Les grandes vacances débutent dans un mois, et vous ne savez toujours pas que faire ni où aller ? Pas de panique, cette année, près de 40 % des Français envisagent, comme vous, de réserver à J-7 afin d’obtenir les meilleurs prix, selon une étude publiée par le site de réservation en ligne Lasminute.com, en janvier. Accentué par la crise et le développement tout azimut des offres sur Internet, ce phénomène a plus que doublé en un an (18,5 % des Français ont réservé à J-7 en 2015).

Quatre-vingts ans après la création des congés payés, les usages des vacanciers se sont diversifiés. En train, en covoiturage, logé chez l’habitant ou en hôtel quatre étoiles, en voyage à l’autre bout de la planète, seul ou en famille… Chacun adopte désormais une solution sur mesure. Certes, les vacances traditionnelles ont toujours la cote, comme le montre le succès des campings, qui ont totalisé 113 millions de nuitées en 2015 (soit une hausse de 3,5 % en un an), selon la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air (FNHPA). Mais les offres se sont multipliées, notamment sur le Web, et s’adaptent aux nouvelles habitudes de consommation. Du transport low cost à Airbnb, des sites Internet aux applis pour smartphone, voici 50 façons de profiter au mieux des nouvelles méthodes pour préparer ses vacances et passer un bel été au meilleur prix.

A la dernière minute

Improvisez pour économiser. Tous les mardis et jeudis à 17 heures, l’application Départ Demain organise des ventes de séjours à prix bradés, pour partir dans les 48 à 72 heures. Une semaine en Crète, avion et demi-pension inclus ? 249 euros par personne.

Optez pour une formule tout compris. Le site Derniereminute.net sélectionne les meilleures offres des voyagistes, à des tarifs réduits jusqu’à – 70%. N’oubliez pas Lastminute.com, qui propose des séjours jusqu’à la veille du départ et vous rembourse dix fois la différence si vous trouvez moins cher ailleurs.

Passez un week-end au vert. Dans la rubrique « dernières minutes » du site CenterParcs.fr, économisez jusqu’à 300 euros sur la location de votre bungalow. Un cottage pour six personnes durant une semaine, en pleine forêt lorraine, vous reviendra à 599 euros au lieu de 859. Et chaque mercredi, bénéficiez des formules avantageuses avec les ventes flash.

Soyez flexibles dans vos destinations. Tous les jeudis, une équipe d’experts dresse son top 20 des bons plans sur le site Officiel-des-vacances.com. De Lisbonne à Athènes, en passant par des entrées à Disneyland Paris ou au Puy du Fou.

Trouvez un hôtel au pied levé. L’appli gratuite Hotel Tonight (iOS et Android) recense les chambres invendues. Afin d’éviter qu’elles restent inoccupées, celles-ci sont soldées avec d’importantes réductions. Facile de trouver où dormir le soir même, jusqu’à 2 heures du matin.

Réservez une nuit à l’improviste. Avec l’appli et le site VeryLastRoom.com, réservez votre chambre pour le soir même ou jusqu’à trois jours à l’avance : les prix déclinent minute après minute jusqu’à – 70%. Mieux, on négocie pour vous auprès des hôteliers un petit déjeuner gratuit ou une grasse matinée jusqu’à 14 heures. Même Booking, le géant de la réservation hôtelière, s’y est mis, avec son application de dernière minute Booking Now. L’avantage ? Pas besoin d’avancer les frais en ligne.